Des chercheurs de l’ULiège accélèrent des réactions avec de l’eau de mer

Des chercheurs de l’ULiège accélèrent des réactions avec de l’eau de mer

C’est une publication scientifique parue cette semaine. Elle décrit que l’eau de mer serait un milieu particulièrement intéressant pour y faire des réactions chimiques, et en particulier pour produire des molécules qui entreraient dans la composition de nouveaux plastiques biodégradables. L’originalité ? L’eau de mer accélèrerait les réactions chimiques. 

C’est un article publié cette semaine dans la revue Frontiers in Chemistry. L’Université de Liège y reporte ses travaux sur l’utilisation de l’eau de mer pour accélérer la production de 5-hydroxyméthylfurfural, une molécule qui peut être produite au départ de la biomasse végétale et qui servirait de base à la production de nouveaux plastiques écologiques.

Si l’eau de mer accélère les réactions, par une action catalytique des sels qui y sont présents, c’est aussi un autre objectif qui est proposé et discuté. L’article démontre en effet que l’utilisation de l’eau de mer est stratégique pour des activités de production industrielle, dans le cas de pays côtiers. Cela démontre aussi que l’eau de mer peut combler des manques en approvisionnement d’eau ou pour des pays où l’accès à l’eau risque de devenir problématique à court et moyen terme.

Faire de la chimie dans de l’eau de mer, c’est à présent possible.

Plus d’information: https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fchem.2019.00132/abstract

 

Show Buttons
Hide Buttons